Homme monotâche vs femme multitâche #18

Partager :

Dans la minute love d’hier, je vous ai parlé des différences entre le cerveau des hommes et le cerveau des femmes. Et je vous ai parlé de l’impact de ces différences sur notre manière de gérer les conflits. Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un autre impact que vous connaissez certainement très bien : notre façon d’exécuter les tâches.

Vous avez peut-être remarqué que les hommes ont souvent tendance à ne faire qu’une chose à la fois, et les femmes à en faire plusieurs. Eh bien là encore, l’explication se trouve au niveau de notre cerveau !

Rappelez-vous : les hommes étaient faits pour être des chasseurs, leur cerveau a donc été façonné de manière à ce qu’ils restent concentrés sur cette tâche et pas pour qu’ils s’éparpillent d’une tâche à l’autre, d’une pensée à l’autre. Sinon, ils seraient souvent rentrés les mains vides ! Les femmes, elles, étaient faites pour s’occuper des enfants, de la famille, du groupe : leur cerveau a donc été façonné pour qu’elles puissent gérer plusieurs choses en même temps (les enfants, la maison…), qu’elles trouvent des solutions pour le groupe. Et cette différence se traduit au quotidien !

Pour illustrer cela, je vais prendre un exemple personnel. La plupart du temps, c’est mon mari qui fait la cuisine : il prépare donc ses plats, surveille la cuisson, sert les assiettes puis nous nous mettons à table. Une fois que nous avons terminé de manger, nous débarrassons nos assiettes et les mettons au lave-vaisselle. Et puis, jusqu’à ce que je fasse cette découverte, il avait l’habitude de retourner s’asseoir dans le salon… laissant la cuisine dans un sale état ! Et j’avoue, je l’avais un peu mauvaise : j’avais l’impression qu’il faisait ce qui lui plaisait (la cuisine) et qu’il me laissait les tâches ingrates (le nettoyage). Or en fait, pas du tout !

Ce que j’ai compris après avoir fait cette découverte sur nos cerveaux et après en avoir parlé avec lui, c’est que dans tout ce processus, il ne pensait pas une seule fois au nettoyage ! Il faisait la cuisine dans le but de manger. Une fois qu’il avait mangé, l’étape cuisine était terminée et la soirée pouvait commencer. Il ne pensait donc pas du tout au nettoyage, et encore moins à ce que je le fasse !

Et avant de faire cette découverte, c’est quelque chose que je ne comprenais pas ! Car, de mon côté, quand je fais la cuisine, je prépare non seulement les plats, mais je lave aussi les ustensiles au fur et à mesure, je nettoie le plan de travail pendant que ça cuit, je mets le tout dans les assiettes et avant d’aller m’asseoir, je passe un dernier coup d’éponge sur le plan de travail. Le tout en pensant à autre chose, en répondant à un mail ou en téléphonant… Quand il me disait qu’il n’y pensait pas ou qu’il ne s’était pas rendu compte de l’état de la cuisine, je pensais donc que c’était de la mauvaise foi ! Mais en fait, non ! Et il y a plein d’autres exemples comme ceux-là !

Par exemple, quand il enlevait ses chaussettes avant d’aller se coucher mais ne les mettais pas dans le panier (il enlevait ses chaussettes pour aller se coucher, pas pour les mettre dans le panier). Ou quand il se rasait et qu’il laissait les poils dans le lavabo (il se rasait, se douchait, s’habillait pour partir travailler : il n’était pas en train de faire le ménage donc il ne pensait pas à nettoyer !).

Alors vous avez dû remarquer que je parle au passé ! C’est parce que depuis cette découverte et depuis notre discussion, les choses ont changé ! Oui, oui ! Car même si ce sont nos cerveaux qui sont à l’origine de ces difficultés, on peut apprendre à modifier nos comportements.

Lorsque j’ai dit à mon mari que, quand il laissait tout en plan, j’avais l’impression qu’il me prenait pour sa bonne, ça lui a fait l’effet d’un électrochoc ! Il m’a demandé de lui rappeler les choses chaque fois qu’il oubliait et petit à petit, ça a porté ses fruits. Il a commencé à faire de plus en plus attention, à ajouter de nouvelles étapes à ses processus. Aujourd’hui, je n’ai plus besoin de dire quoi que ce soit, et si parfois il oublie encore, je dédramatise ! Je sais que c’est épisodique, qu’il ne l’a pas fait exprès et que ce jour-là, il était juste en mode chasseur… Et ça, ça change tout 😉

Et vous, comment ça se passe chez vous ?
 
[bctt tweet=”J’avais l’impression qu’il faisait ce qui lui plaisait et qu’il me laissait les tâches ingrates. Or en fait, pas du tout !” username=”NolwennMarchal”]
 
Nolwenn Marchal, fondatrice de La vie, l'amour
C’est votre première visite sur #lavielamour ?
Consultez la page À propos ! Je vous y explique qui je suis, pourquoi j’ai créé ce site et surtout, ce que vous allez pouvoir y trouver ! À tout de suite !
Signature Nolwenn