On ne rencontre personne par hasard… #31

Partager :

Je vous disais, dans la minute love d’hier, que nous avons tous, en nous, des blessures, liées à notre enfance, à nos expériences passées, et aujourd’hui, j’aimerais revenir là-dessus.

Alors je ne vais pas pouvoir rentrer dans le détail, vous expliquer quelles sont ces blessures exactement, ce serait trop long. Je vous conseille, pour cela, de lire le livre de Lise Bourbeau (Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même).

Ce que je veux juste vous dire, c’est que ce que Lise Bourbeau et d’autres ont remarqué, c’est que nous sommes inconsciemment attirés par des personnes qui vont appuyer sur ces blessures, appuyer là où ça fait mal, pour que justement, elles nous aident à guérir et à grandir.

Le hic, c’est que comme tout ceci est inconscient, on n’analyse pas les choses ainsi. Et souvent, on prend ces personnes – et en première ligne, notre conjoint – pour responsables. On leur reproche de nous blesser. On leur en veut. Mais dans de nombreux cas, ce n’est pas eux qui nous blessent, c’est nos blessures. Et inversement ! Car nous aussi, nous appuyons, sans le vouloir, là où ils ont mal !

Chaque fois que l’on se sent blessé ou en colère ou triste, la première chose que nous conseille Lise Bourbeau, c’est donc d’appuyer sur pause et de nous interroger sur les raisons qui font que ça nous touche autant.

Est-ce que ça nous renvoie à quelque chose (une situation de notre enfance par exemple) ? Est-ce que l’on réagit comme ça parce que l’on a peur de quelque chose ? Parce que l’on trouve ça injuste ? Parce que l’on se sent rejeté ? Une fois ces raisons identifiées, pourra alors commencer le processus de guérison…

Encore une fois, je vous conseille vraiment de lire Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même. Lise Bourbeau vous y expliquera tout ça mieux que moi !

Ce sur quoi je voulais juste attirer votre attention, c’est que très souvent, lorsque nous nous sentons blessés ou en colère, c’est parce qu’il y a quelque chose en nous qui est touché, quelque chose que l’on a l’opportunité de découvrir, de guérir pour, petit à petit, se rapprocher du bonheur

Si le sujet vous intéresse, si vous aimeriez que je vous parle davantage de ces blessures, envoyez-moi un petit mail à contact@lavielamour.com ou laissez-moi un commentaire sur la page Facebook.
 
[bctt tweet=”Nous ne rencontrons personne par hasard…” username=”NolwennMarchal”]
 
Nolwenn Marchal, fondatrice de La vie, l'amour
C’est votre première visite sur #lavielamour ?
Consultez la page À propos ! Je vous y explique qui je suis, pourquoi j’ai créé ce site et surtout, ce que vous allez pouvoir y trouver ! À tout de suite !
Signature Nolwenn